Questionnaire Texte 4 - L'enfant de la mer (1)

Réponds aux questions après avoir relu le texte 2.

Texte 4 - l'enfant de la mer

illus_enfant_mer04.jpg

Quand la vieille Cazel sortit ce soir-là pour prendre le frais devant sa porte, avec l’enfant de la mer dans ses bras, les autres femmes vinrent la voir :
C’est un gentil garçon que tu as, Cazel, soigne-le bien.
Et sage aussi, plus sage que le mien !
Je trouve sa peau d’argent très jolie.
Cette nageoire sur le dos, on s’y fait après tout …
Au moins, avec ses mains et ses pieds palmés, il ne risquera pas de se noyer quand il accompagnera nos hommes à la pêche plus tard !
Il faudrait lui donner un nom !
Il s’appelle Fado, coupa Cazel un peu sèchement, car elle devinait que les femmes n’étaient pas sincères.
Elle rentra chez elle, les autres l’imitèrent. Bientôt les villageois se couchèrent, et tout le monde pensa à regret qu’on ne vivrait pas deux fois une journée pareille.
Cependant, le lendemain, la plage fut de nouveau couverte de poissons. Les pêcheurs se réjouirent :
La mer est contente, nous aussi !
J’ai toujours pensé qu’il faut vivre en bonne entente avec elle, dit Alnoo. Son garçon sera chez nous comme s’il était le nôtre.
Eh là ! Faudra-t-il aussi lui donner une de nos filles à marier ?
Alnoo haussa les épaules et répondit :
Quelle fille raisonnable voudrait d’un mari avec une nageoire sur le dos ?
Et puis le lendemain encore, et tous les jours qui suivirent, les gens de Cap de Chien ramassèrent leur pêche sur la grève.
Alors Alnoo déclara :
Mes compagnons, je crois que la mer nous offrira du poisson tant que nous nous occuperons de son fils.

Sincère : Qui est franc, véridique ; qui dit ce qu’il pense, ce qu’il sent réellement.

Réjouir : Donner de la joie

Entente : fait de s'entendre, de se mettre d'accord.

Nageoire : Membre large et plat permettant aux poissons d'avancer ou se diriger.