Tea-time

English Tea-time
english_tea_time.jpg

lundi 12 novembre
de 17h00 à 17h45
à l'école Lakanal

trijaune.gif Inscription en ligne
trijaune.gif Consultez la liste des autres ateliers

 

Infos Ecole
cahier de textes
Recherche



Association de Parents

Pour écrire à l'association de parents, cliquez sur l'adresse mail.

ape.ecole.lakanal@gmail.com

Connexion...
 Liste des membres Membres : 27
Visites du jour : Visites du jour : (2)
         B_Geffrault         C_Lustiere   

Votre pseudo :

Mot de passe :

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


Membre en ligne :  Membre en ligne :
Anonymes en ligne :  Anonymes en ligne : 11

Total visites Total visites: 1739950  

Record connectés :
Record connectés :Membres: 17

Le 28/03/2009 @ 10:47

Record connectés :Cumulé : 312

Le 11/03/2017 @ 21:26


A propos du site
Ecrire à l'école

Pour nous écrire, cliquez sur l'image ci-dessous.
 

email.gif

icone_sorties.gifSorties - Parcours Culturel Ville de Lille

Parcours de découverte

« Autour de la Grand’Place»

GrandPlace.jpg GrandPlace2.jpg

Sur la Grand'Place

GrandPlace3.jpg GrandPlace4.jpg

La Déesse de Lille et la Place du Théâtre

GrandPlace5.jpg

Objectif : découvrir 2 places anciennes de Lille, leur histoire et leur évolution

architecturale.


Notions abordées :

Histoire : cette partie du quartier Centre a des origines anciennes. Elle est

occupée réellement à compter de la fin du XIII e siècle - début du XIV e siècle.

Auparavant, la zone était très marécageuse et donc difficilement utilisable.

La canalisation du secteur a permis de développer la ville au-delà de

l’actuelle place du Théâtre (en direction de la place Rihour).

La place du Général de Gaulle, dite « la Grand’Place », est l’ancienne place

du marché. Elle constituait donc le cœur économique de la ville ; elle garde

encore de nos jours un rôle de rassemblement, en accueillant différentes

activités tout au long de l’année (marché aux fleurs, grande roue…). Du XIX e

jusqu’au milieu du XX e siècle, le tramway traverse la place.

L’aspect de la place était autrefois très différent : Grand’Place et place du

Théâtre ne formaient qu’un. Afin de commercer, les marchands échangeaient

leur monnaie contre celle en vigueur à Lille auprès des changeurs, qui

travaillaient autour d’une fontaine. Une chapelle (la chapelle des Ardents)

s’élevait également au-delà de l’actuelle Vieille Bourse. Les maisons en bois,

briques et tuiles, à pignons à pas de moineaux, d’aspect encore médiéval

forment un rang le long de la chapelle. La halle échevinale ferme l’espace de

l’autre côté. La construction de la Vieille Bourse au milieu du XVII e siècle

marque une séparation entre les 2 places et occasionne la destruction de la

fontaine. Les rangs de maisons sont reconstruits à la fin du XVII e siècle, puis

un théâtre occupera la place du même nom du XVIII e au début du XX e siècle.

De l’autre côté (vers le Furet du Nord), des maisons des XVII e et XVIII e siècles

sont encore visibles. Le bâtiment de la Voix du Nord évoque, avec son

pignon à pas de moineaux, l’architecture régionale en plein entre-deux-

guerres.

Au centre de la place trône une statue datant du milieu du XIX e siècle : la

Déesse : elle représente la ville de Lille sous les traits d’une femme vêtue

d’une toge, couronnée de remparts et tenant à la main un boute-feu, en rappel

de la résistance des canonniers lillois et des habitants lors du siège de la ville

par les troupes autrichiennes en 1792.
 

L’un des monuments emblématiques de la place est la Vieille Bourse : elle

est élevée en 1653. Elle se compose d’une cour, destinée au commerce,

entourée de galeries servant d’abri en cas de mauvais temps, et de 24 maisons

occupées par des commerces au rez-de- chaussée.

En 1903, le théâtre qui se trouvait sur la place du même nom est ravagé par

un incendie : on décide de reconstruire le nouveau théâtre à l’angle du

boulevard Carnot, percé en 1906/07. L’Opéra est terminé en 1914 mais

inauguré après guerre. Il est du même architecte que la Chambre de

Commerce qui lui fait face : Louis-Marie Cordonnier.

De l’autre côté de la place, le rang du Beauregard, ensemble de 14 maisons

construit dans la deuxième moitié du XVII e siècle, présente un décor sculpté

moins riche, mais symbolique : la présence de 2 enfants se tournant le dos

marque la séparation entre 2 maisons (mur mitoyen).

Sciences : les différents matériaux de construction utilisés : la brique, le grès,

la craie et la tuile, leurs aspects (couleur, texture), leurs modes d’obtention et

leurs propriétés induisent une utilisation différente. Ex. : le grès est

imperméable donc utilisé en soubassement pour protéger le rez-de- chaussée

des remontées d’eau du sous-sol ; la craie se taille facilement donc elle sert

pour le décor des façades.

Histoire des arts : Les décors des façades au XVII e siècle : la prédominance de

la sculpture en bas-relief ; la richesse du décor flamand, symbole du

commerce florissant de la ville : personnages, guirlandes de fruits, de

fleurs…

Les décors de l’Opéra sont représentatifs de l’activité qu’il abrite :

instruments de musique, masques de théâtre…

 


Date de création : 16/03/2017 @ 18:03
Dernière modification : 16/03/2017 @ 18:03
Catégorie : Sorties
Page lue 707 fois

Imprimer l'article Imprimer l'article


react.gifRéactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


cadeau.gifPrivé
   espaceprive.png

Menus du restaurant scolaire
Que mange t-on cette semaine à la cantine ?
billebleue.gif Cliquez sur l'image.
CE1 Mme Beauvois
Activités
Littérature jeunesse
Exercices en ligne
Ressources en ligne
Archives
^ Haut ^